JOYEUSES FETES

Chers ami (e)s,

L’année 2017 s’achève et chacun va célébrer à sa manière l’arrivée de l’an neuf. Chaque année se termine par des journées de fêtes qui font le bonheur des familles. Mais si les humains sont en liesse, il n’en est pas de même pour de nombreux animaux qui seront sacrifiés sur l’autel des réjouissances gustatives. J’ai une pensée toute particulière pour ces victimes.

Au 21e siècle, il n’est pas concevable que l’homme civilisé ne respecte pas la Vie. Qu’elle soit humaine ou non, elle est précieuse à tous, et il nous appartient d’aider les plus fragiles à préserver la leur.

Défense Animale Belfort s’est donné pour mission de se battre en toutes circonstances pour les animaux.
Votre association, a poursuivi encore cette année un difficile combat pour tenter de sensibiliser la population à travers des actions de terrain sur les douloureuses conditions de vie de nos amis non humains, que ce soit dans les cirques, dans les élevages industriels, dans le commerce pour la fourrure, les abattoirs, les arènes, etc.. avec l’espoir qu’une amélioration se produise grâce à une prise de conscience progressive.

La campagne de stérilisation, d’identification et d’adoption que nous avons entreprise il y a deux ans pour la colonie de chats de Chèvremont, arrive bientôt à terme. Six chats sont encore à placer et nous espérons leur trouver rapidement un bon foyer. Nous pourrons ensuite clore le dernier chapître de cette aventure difficile et pourtant couronnée de succès.
J’ai une pensée pleine de tendresse pour nos chats abîmés, qui ont trouvé la chaleur d’un foyer : Blacky, notre chat libre belfortain, vieux baroudeur borgne qui a quitté la rue après 8 années d’errance, et la belle Nala, amputée d’une patte mais débordante de joie de vivre
2017 a été marquée par de douloureuses affaires de maltraitance : les vaches de Motey-Besuche, le Chat Chevelu de Draguignan, les chats de la rue Lebleu, Max le Malinois, les chatons de la fourrière de Belfort et d’autres qui gardent un caractère confidentiel au sein de l’association.

La souffrance des animaux est si peu prise en compte par la justice de notre pays qu’il y a encore bien du chemin à parcourir pour obtenir une évolution dans ce domaine. Mais nous devons poursuivre avec conviction et force, pour Eux.
La situation des chats errants en France est tragique. L’abandon et la prolifération sont devenus un fléau auquel les associations ont de plus en plus de difficultés à faire face, faute de structures d’accueil et de moyens financiers, mais aussi par manque de collaboration de la part des municipalités.
Il devient essentiel que le gouvernement rende la stérilisation obligatoire et prenne des mesures sévères à l’égard des maires qui ne respectent pas leurs engagements mais aussi face aux propriétaires qui abandonnent leurs animaux.

Je fonde l’espoir que l’année 2017 ouvre les yeux du plus grand nombre d’entre nous sur la souffrance animale et que le gouvernement se penche de façon sérieuse sur cette question.
A vous tous, membres de DAB, adhérents, donateurs et bénévoles, vous qui faites vivre notre belle association, j’adresse mes chaleureux remerciements.

Je vous souhaite de passer de joyeuses fêtes de fin d’année, qu’elles vous soient douces en compagnie de ceux que vous aimez.
Chez nous, elles seront sans souffrance animale.

Je formule pour vous tous, des vœux de bonheur et de joies multiples pour l’année à venir.

Bien à vous

Chantal GIROT

Présidente de Défense Animale Belfort – D.A.B.