Affaire Cheyenne : l’ex propriétaire condamné à 6 mois de prison avec sursis

Ce mardi matin, le tribunal correctionnel de Vesoul a rendu sa décision à l’encontre du Haut-Saônois qui avait, à Roye, en septembre dernier, traîné sur plusieurs mètres sa chienne Cheyenne attachée à son véhicule.

Ce mardi matin, le tribunal correctionnel de Vesoul a rendu sa décision à l’encontre du Haut-Saônois qui avait, à Roye, en septembre dernier, traîné sur plusieurs mètres sa chienne Cheyenne attachée à son véhicule.

Poursuivi pour actes de cruauté envers un animal domestique, l’homme de 84 ans a été condamné à 6 mois de prison avec sursis. Le tribunal a également prononcé l’interdiction définitive de détenir un animal, mais n’a pas prononcé la confiscation des animaux, considérant qu’ils avaient déjà été cédés à une association de protection animale.

Le retraité devra également verser à chacune des neuf associations de protection animale s’étant constituées parties civiles la somme de 100 € au titre de leur préjudice moral. Sept d’entre elles, représentées par un avocat, recevront également la somme de 500 € au titre de l’article 475-1.

Copie de l’article de L’EST Républicain par Laurie MARSOT 14 janv. 2020 à 09:27