Que faire si on a trouvé un animal?

Chaque jour, de nombreux animaux sont perdus. Si vous tombez sur un animal qui semble égaré, il y a des réflexes à adopter. N’oubliez pas que derrière ces animaux perdus, ce sont autant de maîtres inquiets. Suivez ces quelques conseils et vous ferez des heureux !

Sachez tout d’abord que si vous trouvez un animal, vous pouvez contacter les services municipaux qui doivent le prendre en charge. Vous pouvez toutefois décider de réaliser les recherches vous-même à condition de mener toutes les démarches possibles pour retrouver les propriétaires.

1- L’animal porte un collier

Commencez par regarder si l’animal porte un collier avec les coordonnées du maître. Si tel est le cas, vous pouvez contacter le maître vous-même directement.
Si ce n’est pas le cas, il faut regarder si l’animal est tatoué.

2- L’animal est tatoué

Le tatouage se trouve à l’intérieur de l’oreille ou sur la face interne de la cuisse. Si l’animal est tatoué, contactez l’I-CAD (fichier national d’identification des animaux domestiques) qui pourra retrouver le maître grâce au numéro de tatouage (www.i-cad.fr ou 0810 778 778).

Si l’animal n’est pas tatoué, cela ne signifie pas qu’il n’a pas de maître : il est probablement « pucé », mais la puce est invisible à l’oeil nu car elle est placée sous la peau de l’animal.

3- L’animal n’est pas tatoué mais peut être pucé

Aujourd’hui, la puce électronique remplace souvent le tatouage. Si l’animal n’est pas tatoué, il faut alors rechercher s’il est doté d’une puce. Vous pourrez peut-être la sentir sous vos doigts au niveau de l’encolure.

Vous pouvez vous rendre directement avec l’animal chez le vétérinaire qui pourra lire la puce et réaliser une déclaration auprès de l’I-CAD.

4- Si l’animal n’est pas identifié

Quoiqu’il en soit, l’animal est considéré abandonné au bout de 8 jours.
Au terme de ce délai, vous pouvez décider d’adopter l’animal. Sinon, celui-ci sera placé en refuge.

Vous pouvez aussi poster une annonce sur le site de 30 Millions d’Amis ou sur les réseaux sociaux.

L’I-CAD propose également une application, Filalapat, qui facilite aussi bien les démarches des personnes ayant égaré un animal, que celles des personnes ayant trouvé un animal et cherchant ses propriétaires.

Quid des animaux sauvages ?

Sauf autorisation dérogatoire délivrée par les services des préfectures, il est illégal de détenir des animaux sauvages chez soi.

Cependant, si l’animal est blessé, ou menacé, les centres de sauvegarde de la faune sauvage les accueillent, partout en France. Leurs coordonnées figurent sur le site de l’Union Française des centres de sauvegarde de la faune sauvage (UFCS). L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) peut également vous aiguiller vers un site adéquat.

snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflakeWordpress snowstorm powered by nksnow