HAPPENING du 17 juin 2017

Place Albert-Charles Meyer à Belfort, DAB a organisé un happening ce 17 juin 2017

Une action très médiatisée. Le temps serait-il enfin venu où la voix des défenseurs des animaux serait entendue et prise en considération ?
Une trentaine de militants se sont rassemblés aux abords du cirque Pinder afin de dénoncer l’exploitation des animaux, à travers un happening dans lequel nous avions inclus une mise en scène représentant une humaine enchaînée à un poteau, installée sur de la paille avec un lion pour dresseur, afin d’amener les spectateurs à s’interroger sur les conditions de détention des animaux et sur une situation inversée. « Et si c’était vous ? »
Laura avait accepté de tenir ce rôle pendant plusieurs heures par empathie envers des êtres sensibles qui subissent l’oppression humaine sans répit : «Nous devrions tous porter des chaînes, comme Eux, pour comprendre ce qu’ils endurent. »


Trois jeunes militantes, dont une représentante de l’association « Les Sales Gosses » se sont installés en centre ville avec pancartes, tracts et pétitions afin de sensibiliser la population à la souffrance animale dans les cirques.


Un autre groupe a pris la relève en fin d’après-midi.


Nos déambulations en ville ont remporté un grand succès. Echanges très intéressants avec la population qui en grande majorité approuvait notre action et signait la pétition destinée au maire de Belfort pour demander l’interdiction des cirques avec animaux dans la ville.


Tout était différent du côté de la place Meyer. Peu de réactions de la part des spectateurs fort peu nombreux, au demeurant. Certains refusaient nos tracts ou passaient tête basse, sans doute honteux de savoir au plus profond d’eux-mêmes que nous dénoncions la vérité.
Oui, le public était en forte baisse. Cela rendait encore plus pitoyables le chapiteau et la musique grotesque, et plus misérable encore la situation des animaux obligés de travailler. Cette année les animaux étaient bien gardés et nous avions du mal à les apercevoir depuis la rue.
L’absence des deux éléphantes n’est pas passée inaperçue dans nos rangs. Les années précédentes leur mal-être nous avait tous bouleversés. Que sont-elles devenues ? Nous cherchons des informations.


Nous remercions chaleureusement tous les participants à notre action : les associations « Rougemont le Chaton » , « Les Sales Gosses », les membres de DAB et tous les défenseurs de la cause animale venus nous prêter main forte.